Avec Marie France, votre experte WELL AND WELL, pharmacien, micro-nutritionniste

Être maman est un métier pour lequel on n’est pas toujours préparée ! Et il arrive que certaines situations laissent parfois un peu désemparée. Jusque là, rien d’anormal.

Le bébé a comme seul moyen d’expression les pleurs… pleurs que vous ne comprenez évidemment pas toujours. Il n’y a ni décodeur, ni mode d’emploi !
Il peut arriver que vous ne trouviez pas de raison particulière : il est nourri correctement, est bien au chaud, chouchouté, câliné et il prend du poids…

Votre enfant peut alors souffrir de coliques.

Quels sont les symptômes ?

Les coliques ne sont pas une maladie, ce sont des crises de pleurs, souvent en fin de journée, durant au moins 3h par jour, 3 fois par semaine et plus d’une semaine.

Les pleurs peuvent alors être associés à un ventre ballonné ou distendu, des émissions de gaz, un rougissement du visage, front plissé, poings serrés et/ou cuisses sur l’abdomen. Ces signes donnent l’impression d’une grande souffrance de bébé.

Même s’il souffre de coliques, votre bébé va bien !

Il se nourrit comme il faut, a une succion normale, est dynamique avec un bon contact visuel et a des selles normales. Également, il ne vomit pas (mais il peut régurgiter) et n’a pas de fièvre. Votre bébé est en bonne santé et il se développe normalement, malgré les crises.

Noahfriend 1024x683 Soulager les coliques </br> de mon bébé

Les conseils well&well

Il n’y a pas de médicament efficace, c’est un phénomène qui va disparaître de lui même avec le temps.
Vous pouvez malgré tout lui apporter un peu de soulagement !

Voici quelques petits conseils de soins et de bonnes pratiques :
  • évitez les couches et les vêtements trop serrés à la taille
  • massez légèrement et doucement le ventre de votre bébé lors des crises de pleurs
  • au milieu + à la fin de son repas, n’oubliez pas de lui faire faire son rot. Portez bébé en plaçant ses bras au dessus de votre épaule afin d’allonger son estomac et de faciliter le rot
  • respectez 3h45 de pause entre 2 biberons (fin de biberon et début de suivant) et pensez à chauffer suffisamment l’eau afin qu’il soit bien mélangé (mais vérifiez qu’il ne soit pas brulant sur votre poignet)
  • rassurez votre enfant en favorisant le contact, prenez-le dans vos bras. N’hésitez pas à utiliser un porte-bébé afin de garder les bras libres.

Vous pouvez aussi être fatiguée et un peu stressée. Dans ce cas, demandez dans la mesure du possible, à votre conjoint ou une personne de confiance de vous aider 1heure ou 2 afin que vous puissiez vous aussi vous détendre. Votre bébé le sentira et appréciera d’autant plus le contact avec une maman détendue.

NOAH biberon Soulager les coliques </br> de mon bébé

 

Les secrets well&well


Si l’un des points énoncés auparavant sur la bonne santé de votre enfant n’est pas rempli, consultez votre pédiatre pour vérifier qu’il s’agit bien de coliques.
En effet, ses pleurs peuvent signaler une autre souffrance.

– Si vous allaitez, n’arrêtez pas. Un enfant ne peut pas être allergique au lait maternel. En revanche, il peut être sensible à ce que vous mangez. Dans ce cas, diminuez le café, les produits laitiers, le brocoli, le chou-fleur, les agrumes. Il faudra compter une semaine pour voir si les choses s’améliorent.

– Si vous donnez le biberon, demandez à votre médecin si vous pouvez lui donner un lait avec une formule spéciale colique, qui aura une action sur le système digestif comme le lait Gallia bébé expert action-coliques.

Lait

Quoi qu’il en soit, pensez aux câlins, prendre son enfant dans ses bras ne peut lui faire que du bien !

PARTAGER l'article :   facebook | twitter | email |