Avec Katia, votre experte well&well, pharmacien

Pour faire suite à notre article de conseils sur l’allaitement, voici une partie qui pourra également intéresser les mamans ou futures mamans qui ont choisi l’allaitement.

Les deux véritables petits soucis féminins qui peuvent arriver au cours de l’allaitement sont les crevasses et l’engorgement. Mais le plus souvent tout revient suffisamment rapidement dans l’ordre pour poursuivre l’allaitement.

Les conseils well&well

1/ Crevasses

En cas de crevasses, les mamelons sont rouges, douloureux voir à vif.

Dans la majorité des cas il faudra revoir la position de votre bébé : il doit être positionné estomac contre estomac et doit prendre tout le mamelon, son nez et son menton touchant le sein.

Après chaque tétée appliquez une pommade à base de lanoline pure lansinoh, purélan ou la pommade homéopathique castor équi.

CASTOR 1024x585 Allaitement partie 2

Vous pouvez aussi soulager la douleur en utilisant, de manière temporaire, des bouts de sein mais attention ils ont tendance à diminuer la lactation, à favoriser l’engorgement et à faire perdre les bons repères et la technique de succion du bébé. A utiliser avec modération donc !

Enfin en cas de fissures avec écoulement prendre 5 granules de graphites 15ch 3 fois par jour.

Et en cas de fissures avec saignement 5 granules de nitricum acidum en 7ch 3 fois par jour.

2/ L’engorgement

L’engorgement est dû à une stase de lait dans les alvéoles, lié à une production lactée supérieure à la consommation de votre bébé.

Le réflexe d’éjection est alors diminué, les seins sont très tendus, durs plus ou moins rouges et douloureux.

Ce risque est plus élevé dans le premier mois car il y a une augmentation de la production lactée alors que le bébé lui est en apprentissage de tétées efficaces

Les facteurs de risques sont essentiellement :

  • Une nuit prolongée
  • L’arrêt brutal de l’allaitement
  • Le stress de la maman, qui fait obstacle au déclenchement du réflexe ocytocique et donc à l’éjection du lait.

Je vous conseille alors de ne pas arrêter d’allaiter et de mettre le bébé le plus souvent possible au sein, mais également de :

  • ne pas porter de vêtements trop serrés
  • utiliser un tire lait si le bébé n’a pas tété suffisamment
  • masser le sein très doucement pour assouplir les aréoles et calmer leur sensibilité extrême
  • Ne pas boire plus que d’habitude
  • Ne pas utiliser de bouts de sein
  • Appliquer une poche réfrigérée en dehors des tétées pour diminuer l’oedème
  • Il faut absolument bannir les vieilles méthodes dangereuses de restriction hydrique ou de bandage des seins

L’homéopathie à raison de 5 granules 3 fois par jours

Si rougeur, oedème et douleur battante, belladona 9 ch

Si rougeur, oedème et douleur piquante apis 9ch

Si les seins sont lourds et durs bryonia 9ch

Si la douleur irradie dans tout le corps Phytolacca 9ch

HOMEOPATHIE 1024x585 Allaitement partie 2

  • En cas d’inflammation trop importante, trop douloureuse ou de fièvre consulter votre médecin qui pourra vous prescrire un traitement médicamenteux

Les secrets well&well


La Tisane Allaitement BIO well&well

Infusion à base de plantes BIO well&well composé de Fenouil et Camomille matricaire, connues pour favoriser la lactation. Les plantes sélectionnées vous aideront à allaiter en toute sérénité.

PARTAGER l'article :   facebook | twitter | email |