Avec Didier, docteur en pharmacie, nutritionniste

Qui n’a jamais assisté à cette scène à la sortie de l’école entre un parent et son enfant ?

« Allez, viens on rentre vite à la maison pour prendre le goûter ! »

Il est clair que « l’heure du goûter » est le moment phare de l’après école. Mais derrière cet enthousiasme pour l’enfant comme l’adulte qui l’accompagne, se cachent deux réalités :

1 – Votre enfant a tout simplement faim. Malheureusement, les cantines scolaires ne remplissent pas toujours leur rôle de rassasier durablement les enfants :

a. Les aliments proposés au déjeuner ne correspondent pas toujours au goût de l’enfant… On ne lui en voudra donc pas d’attendre l’heure du goûter avec impatience.

b. Les aliments proposés au déjeuner sont gras et sont constitués de glucides rapides (pâtes blanches, pomme de terre, riz blanc). Ils majorent donc la sensation de faim 4 heures après le déjeuner.

2 – La deuxième réalité… vous aussi, papa, maman ou baby-sitter, avez une petite faim et avez probablement envie de profiter du goûter de votre enfant ! L’adulte est, en fait, souvent victime d’une compulsion généralement sucrée à 17h. Il entrainera donc souvent l’enfant vers un goûter majoritairement sucré afin de satisfaire ses propres envies.

monassiette gouter photo1 Lheure du goûter <br/> de vos enfants

Les conseils well&well

En dehors des actions correctrices que l’on peut vous apporter à vous, adulte (prise de compléments alimentaires et/ou correction de la composition du déjeuner), voici de quoi apporter une réponse alimentaire complète à nos enfants qui, eux, ont vraiment FAIM.

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) donne cinq recommandations à suivre pour nos enfants :

1 – Consommer deux des trois familles d’aliments suivantes :

  • produits laitiers
  • fruits
  • pain complet, semi-complet et céréales complètes

voir notre article sur le pain

Exemple : Faites leur retrouver le goût d’une bonne tartine de pain semi-complet avec un bon beurre « bio » et 1 barre de chocolat noir (70% de cacao minimum)

2 – Boire de l’eau à volonté !

3 – À éviter : les produits gras et sucrés (barres chocolatées, biscuits industriels souvent constitués d’huile de palme) sodas, bonbons et viennoiseries (croissants, pains au chocolat…)

4 – Le goûter doit être pris au moins deux heures avant le dîner.

5 – L’enfant ne doit JAMAIS grignoter entre les repas et le goûter. Il ne faut donc pas multiplier les collations.

Le secret well&well

Vous pouvez trouver d’excellentes idées goûter à l’adresse suivante:

Le meilleur du goûter

SONY DSC

En conclusion, parents et baby-sitters : soyez ZEN et essayez de ne pas reporter vos pulsions sur les enfants…

Suivez mon conseil et retrouvez le bon goût d’une nourriture saine, la moins transformée possible et intelligente. Elle développera aussi chez vos enfants les valeurs de la qualité et de la cuisine de la maison, non industrielle.

PARTAGER l'article :   facebook | twitter | email |